Tout savoir sur l’escalier tournant

Il a plusieurs dénominations, toutefois, on le reconnaît d’emblée à sa structure en spirale. L’escalier tournant habille tous les intérieurs auxquels on souhaite apporter une touche finale chic et moderne. Pour quelle autre raison le préfère-t-on ? Quels sont ses inconvénients ?

Les escaliers tournants, pour un style raffiné ou pour gagner de l’espace

Hélicoïdal, en spirale, à vis, en colimaçon… L’escalier tournant est connu sous divers noms. Mais, quelle que soit sa désignation, il fait référence à un escalier littéralement en spirale. Il s’installe partout, à l’intérieur aussi bien qu’à l’extérieur de votre maison, dans un coin ou en son centre… Tout dépend du sens de la circulation qui y est instauré. Autoporteur, il est parfait pour s’installer sans appui. Qu’importe votre choix, cette structure est avant tout faite pour rehausser le style chic de votre intérieur tout en lui apportant une certaine note de mystère. L’escalier tournant offre en plus un grand avantage particulier. S’il s’installe dans de nombreux styles de demeure, il convient en particulier aux plus petits espaces : compte tenu son agencement, il permet de gagner de l’espace. Ainsi on le retrouve même dans les duplex.

L’escalier en spirale : un large choix de matières pour un style personnalisé

Pour que votre escalier en colimaçon reflète encore mieux vos goûts, choisissez son matériau. En effet, cet escalier est construit dans divers matériaux, pouvant de surcroît être mixés pour le plaisir des plus originaux. Le verre, l’inox et le bois s’avèrent alors particulièrement en vogue, cependant, le choix vous est aussi laissé en plus entre le fer et le PVC. À vous d’habiller vos marches, rampes, garde-corps…

Escalier tournant ou en colimaçon

Sensationnel mais sécurisé

Par ailleurs, un escalier tournant peut présenter ou non des contremarches. Pour leur part, les modèles dépourvus de ces éléments offrent l’avantage d’apporter plus de lumière à votre intérieur. Toutefois, pour une meilleure protection, notamment si vous avez des enfants, mains courantes, balustrades et poteaux se veulent incontournables pour garantir une meilleure sécurité en utilisant ce type d’escalier.

Deux éléments qui déterminent votre choix

En fait, l’escalier tournant n’est pas parfait pour toutes les maisons. D’une part, présentant souvent des marches étroites, qu’il soit en plan carré ou autre, il ne facilite pas l’utilisation à deux. Puis, il faudra bien choisir les meubles à déplacer via votre structure, qui n’accueillera pas tous les gabarits. Si ces contraintes sont bloquantes pour vous, pensez à plutôt vous tourner, sans jeu de mot, vers un escalier droit.

Divers modèles d’escaliers en colimaçon

L’escalier hélicoïdal existe sous divers formats, dont les plus courants sont :

  • l’escalier 1/4 tournant : il se distingue avec son angle en L, au départ ou l’arrivée de l’escalier ; il peut aussi présenter deux parties égales séparées par un palier ; le confort étant garanti par la hauteur de marche,
  • l’escalier demi-tournant, formant un angle à 180°. Il convient pour les plus petits espaces.

On retrouve également l’escalier 2/4 tournant ou l’escalier à plan carré (utilisant au maximum l’emplacement sous la trémie carrée ou rectangulaire), l’escalier hélicoïdal, avec une ouverture minimale de 140 cm, l’escalier courbé, l’escalier en S… Autant de formes exceptionnelles qui en font un type d’escalier très prisé par les adeptes de la déco moderne.

Comment bien choisir votre escalier

Le confort et la sécurité d’un escalier en spirale reposent sur ses divers composants et de ses mesures (présence ou non de limon, dimensions des marches, remplissage de la rampe, hauteur d’échappée…). Un escalier avec un rampant de 30° à 41° se voudra plus confortable. Par ailleurs, une trémie d’un diamètre de 1,50 m par exemple correspondra à une surface de trémie de 1,80 m². La largeur utile de votre structure sera alors au moins de 80 cm. En outre, généralement, cette dernière compte 12 à 15 marches.

Envie de laisser un commentaire ?